«

»

Déc 10

Votre entreprise sur Internet en 2012 (1ère partie – diagnostic)

Une présence sur Internet est aujourd’hui incontournable pour toute entreprise – à de très rares exceptions près. Et même si – au vu des offres de création et d’hébergement de sites Web à petits prix – le critère de rentabilité peut éventuellement ne pas être très déterminant, votre présence sur la toile se doit d’être pertinente et efficace.
Trouve-t-on facilement votre société et ses produits ? Votre site Web renvoie-t-il une bonne image de l’entreprise (son identité numérique) ? Contribue-t-il à son développement commercial, ainsi qu’à enrichir votre relation avec les clients ? Autant de questions, et bien d’autres, que je vous invite à vous poser en profitant de cette fin d’année pour :

  1. faire le point sur votre présence sur Internet (l’objet de cette 1ère partie) ;
  2. vous projeter sur ce qu’elle pourrait ou devrait être, ses évolutions en 2012 et au-delà ;
  3. décliner le plan d’actions correspondant et lui allouer les ressources nécessaires.

 

Internet

 

[warning]Si  votre entreprise n’est pas encore présente sur Internet, commencez tout d’abord par vous forger votre conviction personnelle sur la question : faut-il, ou non, que mon entreprise  soit présente sur Internet ? Cet article peut vous apporter quelques éléments de réflexion.
Ensuite, surveillez la publication de la troisième partie de ce billet « Votre entreprise sur Internet en 2012 », qui traitera justement de ce choix d’ « aller sur Internet », des questions à se poser, des grandes étapes de ce projet… [/warning]

 

Faites le point : état des lieux de la présence de votre entreprise sur Internet

Commencez par vous réapproprier votre présence sur Internet. Le conseil peut paraître surprenant mais, surtout si votre site est en ligne depuis quelques années, le connaissez-vous vraiment encore, dans ses moindre détails ? Si vous avez délégué la gestion d’une page Facebook ou d’un compte Twitter, en suivez-vous toutes les nouveautés ?
Faites-leur donc une petite visite, en essayant d’y jeter un regard neuf.

Vous pouvez ensuite effectuer le bilan de la présence de votre entreprise sur Internet en 4 étapes : e-reputation et référencement, les chiffres, la forme et les fonctionnalités, le contenu.

L’e-reputation et le référencement

L’objectif de cette première étape est de jauger la présence et l’image de votre entreprise sur Internet, ainsi que la facilité pour les Internautes de la trouver, ainsi que ses produits.

YouSeeMiiCommencez par une recherche sur un site spécialisé dans l’« e-reputation », par exemple YouSeeMii. Les résultats sont souvent partiels ou parfois « brouillés » (notamment s’il existe pour votre société un ou des homonymes) et leur « indice de visibilité Internet » est donc à prendre avec des pincettes. Ils présentent malgré tout un point de départ intéressant, peuvent servir à mesurer une évolution par exemple, à vous positionner par rapport à vos concurrents et identifier vos lacunes…

Ensuite, une exploration via les moteurs de recherche s’impose, sans vous limiter au seul Google. Vous chercherez ainsi ce que les Internautes disent de votre entreprise et de ses produits et services sur le net : avis, commentaires, recommandations, critiques, etc. Et s’ils ne disent rien, ce n’est pas forcément bon signe…

Enfin, évaluez le référencement du site et de l’offre produit. Vous pouvez utiliser par exemple le logiciel de référencement SEO soft, téléchargeable gratuitement ici. Vous y préciserez l’ensemble des mots-clés pertinents. Vous pourrez aussi vous servir de l’outil pour suivre l’évolution de votre référencement dans le temps, ou vous comparer à vos concurrents.

Satisfait du résultat ? 😉

Les chiffres

WoozwebRéunissez les chiffres concernant le site, les plus structurants, ainsi que tous les éventuels comptes virtuels de l’entreprise (réseaux sociaux…). Les outils à utiliser sont Google Adwords (ou votre source de statistiques de trafic), un site comme Woozweb par exemple pour les aspects techniques (service gratuit), vos tableaux de bord commerciaux et financiers internes…

  • technique (disponibilité du site, temps de chargement des pages…)
  • trafic (visites, pages vues, top des pages vues, pages / visite…)
  • visiteurs (visiteurs uniques, sources…)
  • abonnés (nombre d’inscrits, d’abonnés à la lettre d’informations, de « followers » ou d’« amis »…)
  • contacts (nombre d’e-mails, de demandes de devis…)
  • ventes (nombre, panier moyen…)

Et n’oubliez pas le volet financier : chiffre d’affaires, éventuelles recettes publicitaires, et coûts (création et hébergement, honoraires, masse salariale ou temps passé…).

NB: chacune des étapes de ce « bilan » doit être une occasion de s’interroger et remettre en question l’existant. Par exemple, si vous n’avez pas les chiffres concernant votre site Internet sous la main, si vous ne savez pas où les trouver et/ou si personne dans votre entreprise n’est chargé de les suivre, cela pose question…

La forme et les fonctionnalités

Le « look & feel » du site Web de votre entreprise :

  • L’apparence du site est-elle actuelle, conforme à l’image de l’entreprise, à sa charte graphique (qui existe même si elle n’est pas couchée sur le papier, ne serait-ce que par le logo, sa forme, ses couleurs…) ?
  • L‘ergonomie du site est-elle bonne : facilité et rapidité de navigation, clarté des menus et des pages, possibilité de revenir à l’accueil… ?

Les fonctionnalités et l’interactivité :

  • Like vs PlusLe site propose-t-il de l’interactivité et éventuellement de la participation à ses lecteurs : flux RSS (c’est le minimum), blog, forum, avis… ?
  • Les fonctionnalités et liens proposés sont-ils opérants ?
  • Les réseaux sociaux, et leurs « like », « +1 »… sont-ils intégrés ?
  • Si le site intègre une boutique en ligne, propose-t-il un moyen de paiement immédiat et sécurisé, un suivi des commande, une proposition de tchat pour aider à la finalisation de la prise de commande… ?
  • Les éventuels commentaires, e-mails… font-ils l’objet d’un suivi,
    et d’une réponse chaque fois qu’elle est requise ?

Le fond

  • Le site est-il à jour ?
  • Donne-t-il toutes les informations de contact nécessaires pour qu’un prospect ou un client sache, et puisse choisir, comment contacter le bon interlocuteur dans l’entreprise ?
  • Le contenu du site est-il susceptible d’intéresser les visiteurs, et de les inciter à revenir?
  • L’« invitation » – les marketeurs diraient « call to action » – ou la proposition faite au visiteur est-elle claire, visible, alléchante… ?
  • Le contenu des communication est-il cohérent sur les différents endroits de présence numérique de l’entreprise ?

Une idée ! Faites un sondage autour de vous : collaborateurs, proches, connaissances, etc. Et si vous en avez la possibilité, réalisez ou faites réaliser un sondage auprès des visiteurs du site.

Et pour conclure cette partie, posez vous les questions qui tuent : si vous étiez client potentiel de votre entreprise, est-ce que son site web vous donnerait envie d’entamer une relation (commerciale) avec cette société, et est-ce qu’il vous faciliterait la vie pour acquérir le produit convoité ?

Tirez vos conclusions

En conclusion, vous avez réuni tous les éléments quantitatifs et qualitatifs vous permettant de répondre aux questions posées en introduction de ce billet :

  • conformité de l’identité numérique, virtuelle, à l’identité de votre entreprise (image, domaine d’activité, culture…)
  • pertinence de cette présence virtuelle vs les objectifs de l’entreprise ;
  • attractivité pour les prospects et clients, et efficacité (souvent commerciale au final) ;
  • rentabilité, car c’est malgré tout important. Votre budget Internet, même si vous ne possédez par exemple qu’un mini-site Pages Jaunes, vous rapporte-t-il suffisamment ?

 

[important]Si vous êtes convaincu de l’intérêt d’un tel bilan-diagnostic, mais ne disposez pas du temps, des outils ou des compétences pour le réaliser, n’hésitez pas à vous faire accompagner.
Contactez-moi pour un devis gratuit et sans engagement, ou même un simple conseil.
[/important]

 

Rendez-vous la semaine prochaine pour la deuxième partie  de « Votre entreprise sur Internet en 2012 » : quelle pourrait ou devrait être la présence sur Internet de votre société dans les années à venir ?

 

Laisser un commentaire