«

»

Mai 19

Être ou ne pas être… sur Internet – 1ère partie

Être ou ne pas être sur Internet ? Vous vous posez la question, pour ne plus faire partie des 21% de PME et des 48% de TPE qui ne disposent pas de site Web (étude LH2 pour kelkoo et Hopscotch)? Je vous propose de vous accompagner dans cette réflexion, au travers d’une série d’articles. Nous passerons en revue les bonnes questions à se poser… pour ne pas rater la cible !

Target, par metalko (Deviant Art)

Target, par metalko (Deviant Art)

Une présence sur Internet est obligatoire !

Comment, votre entreprise n’est pas sur Internet ?

C’est ce que beaucoup de consultants et autres gourous affirment : une présence sur Internet (pour être plus précis, sur le Web), est obligatoire, incontournable, vitale, etc. Mais avant de culpabiliser… nous sommes en droit d’attendre quelques solides arguments, un peu plus costauds qu’un impératif « il faut ». Et là, on tombe très vite dans des généralités et des banalités…

Prenons par exemple les 5 raisons évoquées par Microsoft, sur le site officiel d’Office Live :

  1. Visibilité : étant donné le nombre croissant de consommateurs qui se connectent au Web […] votre entreprise […] doit être présente sur le Web.
    Là, on est toujours dans l’injonction.
  2. Portée : avec un site Web […] Votre établissement peut se trouver à Boston, alors que vos clients habitent à Bangkok.
    Bon, mais moi, j’habite Forêt-la-Folie, et je propose mes services dans le Vexin…
  3. Service clientèle : si les clients peuvent se connecter à votre site Web et trouver aisément les informations dont ils ont besoin au moment où ils le souhaitent, leur satisfaction augmente.
    Ma PME vend et installe des climatisations chez les particuliers… Vous voyez mes clients consulter les notices d’installation sur le Web, et effectuer eux-mêmes les réparations en cas de panne ?
  4. Concurrence : un site Web d’aspect professionnel permet aux petites entreprises de jouer dans la cour des grands en tentant d’entrer en concurrence avec des entreprises plus importantes. C’est aussi une manière de rester dans la course ; en effet, si les utilisateurs ne vous trouvent pas sur le Web, ils risquent de trouver vos concurrents.
    De qui se moque-t-on ? Moi TPE, je vais aller concurrencer un gros poisson qui vend 100 fois plus que moi, et si par hasard ça marche, faire exploser mon appareil de production !
  5. Crédibilité : […] ils prendront votre entreprise au sérieux.

Cette dernière « raison » fait d’ailleurs l’objet d’un titre dans leur article, que vous apprécierez je pense autant que moi : « Donner l’impression d’être une entreprise sérieuse« . Avec Internet, et un site « d’aspect professionnel » (cf. la 4ème raison), on peut… paraître ? Non, soyez-en sûr, si vous n’êtes pas une entreprise sérieuse, même une présence Web (de qualité) ne vous amènera pas une crédibilité durable. Et puis, vous avez déjà vu la rentabilité d’un projet basé sur l’image et la  crédibilité ?

Ah, vous êtes sur Internet, mais vous n’avez pas de blog ?

Au-delà de l’obligation d’être présent sur le Web, on vous assène aussi bien d’autres injonctions, qui évidemment varient avec le temps, la mode, les nouvelles technologies qui se succèdent les unes aux autres…

  • Par exemple,  le référencement est un must, la grande obsession du jour, celle de figurer dans la première page des résultats de Google. Et vous y gagnez quoi ? Une médaille ?
  • En ce moment, le Graal de la présence sur Internet, c’est d’ « avoir un blog»… euh,  même si vous n’avez rien à dire ?
  • Et bien sûr, il faut qu’il y ait des liens avec les réseaux sociauxla « nouvelle frontière » d’Internet, là où il suffit de se baisser pour ramasser de l’or à la pelle !

Donc, si vous m’avez bien suivi, il FAUT que vous soyez présent sur le Web, en travaillant d’abord sur le RÉFÉRENCEMENT, et évidemment tenir un BLOG, connecté avec les RÉSEAUX SOCIAUX. Et bien non. Le référencement est certes important, un blog ou une page Facebook peuvent être des solutions efficaces, mais ce n’est pas par là qu’il faut démarrer.

Oubliez les faux prophètes 😉 ! Recentrez-vous d’abord sur votre entreprise, vos objectifs et vos besoins.
Mais après ces belles paroles, il faut que je me mouille ; alors…

Être ou ne pas être présent sur Internet ?

Oui, votre entreprise doit être présente sur le Web.

Elle y est sans doute déjà présente ! Vous êtes c’est sûr répertorié dans les Pages Jaunes. Peut-être un client a-t-il écrit un avis sur votre offre de services, un site d’actualités mentionné une des animations que vous organisez… ?

Pour quelles raisons créer la présence en ligne de votre entreprise ?

  • Vos clients, vos prospects, vos fournisseurs… sont déjà sur Internet. Microsoft affirme, avec raison, qu’un « nombre croissant de consommateurs […] se connectent au Web pour rechercher des produits et services ». Les études estiment qu’environ 3 français sur 4 sont Internautes.
    Internet est un monde parallèle qui prend une ampleur chaque jour croissante. C’est un monde virtuel, mais qui est de plus en plus étroitement « connecté » avec notre monde réel (adresses géographiques, envoi des produits physiques…). Sur Internet, les personnes, les entreprises, etc. ont une identité virtuelle, qu’elles doivent créer, maîtriser, faire évoluer… Si vous ne le faites pas vous-même, d’autres s’en chargeront pour vous !
    Internet est aussi un moyen supplémentaire pour entrer en relation. Et le commerce, c’est avant tout de la relation, non?
  • Le Web est un monde d’opportunités, avec des possibilités de résultats concrets (contacts commerciaux, ventes…).
    Les services et fonctionnalités qu’on peut proposer via Internet sont innombrables : formulaire de contact, téléchargement de documents, agenda, sondages en ligne, forums, co-création (avec les internautes)… Il y en a forcément un qui serait utile à votre entreprise, qui vous apportera une forte valeur ajoutée.

Et s’il fallait ajouter une dernière raison : nul ne sait de quoi l’avenir sera fait, mais ce qui semble plus que probable, c’est que le numérique, et Internet, y auront une place prépondérante.

Mais il faut que vous soyez conscient de ce qu’implique un projet pouvant aboutir à une présence sur Internet, utile et efficace. Et si vous n’êtes pas prêt, il vaut mieux différer ce projet ; vous ne feriez que perdre votre temps et votre argent.

Microsoft, pour vendre sa solution, termine par cette proposition : « Vous pouvez au minimum commencer par un site Web de type « carte de visite » contenant des informations extrêmement basiques sur votre société. » Pour quoi faire ?
Son article précise aussi : « le temps et les dépenses jadis associés à la possession d’un site Web sont désormais remplacés par des services logiciels pilotés par des modèles qui font de la création d’un site Web une procédure rapide et relativement aisée. » C’est faux !

Créer un site Web qui ressemble à votre entreprise,  réclamera un investissement de votre part et une démarche structurée, qui vous permettra notamment de choisir les bons partenaires, par exemple le concepteur de votre futur site Web. Et comme l’écrit fort justement le site Vitisphere, « l’investissement le plus important étant le temps« … le vôtre !

Alors, comment procéder ? La première étape sera de répondre à ces deux questions, les plus structurantes :

  1. quels sont les objectifs de votre présence sur Internet ?
  2. de quels moyens disposez-vous (budget, ressources, compétences) ?

Le prochain article de cette série tentera de vous donner les clés pour répondre à ces questions.

Renan
GRC Conseil… qui peut vous accompagner pour créer une identité virtuelle, sur Internet, efficace et qui vous ressemble.
 

Laisser un commentaire